ebengadia
Accueil du sitePetits délires
Brèves
Nos amies les bêtes
samedi 10 novembre

Une petite fille arrive à l’école avec un gros bandage autour de la tête. Interpellée, la maîtresse lui demande :

  • Mais que t’est-il arrivé ?
  • Une abeille m’a piquée.
  • Mais c’est un bandage énorme pour une piqûre !
  • Papa l’a tuée avec sa pelle !
 
Élections
dimanche 14 octobre
Toujours pas de candidats pour devenir celui ou celle qui règnera sur La Ferté-sous-Jouarre indépendant ?
 
Je suis malade !
vendredi 1er juin

A midi, l’excellent repas que j’ai pris était accompagné d’un vin périmé… Comme tous les produits de consommations, il y a maintenant la date limite de consommation sur l’emballage.

Pour la bouteille de vin, c’était marqué 1996 ! [1]

 

[1]Je sais, elle est nulle, mais je l’ai inventée aujourd’hui et il faut bien qu’elle reste pour la postérité

prout !
dimanche 25 mars
Est-ce que je vous ai dit que je faisais du trombone ? Non ? Ben maintenant c’est fait
 
BNP Paribas Masters de Tennis à Bercy
samedi 4 novembre

Seconde expédition prévue cette année : les masters de tennis. J’ai du bol, j’y vais pour les demi-finales… surtout ne pas oublier de prendre

  • un stylo
  • un appareil photo
 
Moi, maillotdesbleus, supporter de l’équipe de France de Football
mercredi 6 septembre 2006
par LaGazelleN
popularité : 100%
JPG - 29.8 ko

Vengeance ? pas vengeance ? ils ne vont pas me dire qu’ils n’y pensaient pas, c’est impossible. bien sur, une victoire des bleus ne rajoutera pas une étoile sur le maillot, bien sur une défaite de la squadra azzura ne leur retirera pas leur étoile. Mais dans les têtes, il fallait un but pour avancer, pour recouvrir la déception de cette non défaite en finale de coupe du monde. Je m’appelle maillotdesbleus, je ne sais plus quel âge j’ai ni d’où je viens. Tantot bleu, tantot blanc, je déclanche souvent, en fonction des événements un amour inconsidéré (comme en juillet 98) ou une haine farouche (comme un juin 2002).

Moi, maillotdesbleus, j’ai souffert lors de la coupe du monde de football 2006 en Allemagne. Je croyais à mon destin, je suis sorti dès le premier match. Ils étaient nombreux à me prendre pour un fou.. à rire tout bas, et même à se moquer tout haut… Mais je m’en fichais, j’étais là pour jouer et j’allais être là, au plus près pour les supporter. Quel que soit le résultat final, ils avaient en moi le plus fidèle des supporters.

Des fois blanc, des fois bleus, j’enchaine les matches. Mes porteurs doutent au début et font des rencontres moyennes et sortent du terrain avec des questions plein la tête. Et plus le temps passait, et moins les railleries se faisaient discrètes. Mon porteur et moi, on répondait par la provocation… ils se moquaient ? on montrait notre appartenance. J’ai ajouté le drapeau, je l’ai mis haut, très haut, pour que tout le monde le voit bien.

De temps en temps, je tournais le bouton du poste de télévision et les présentateurs étaient pareils, comme s’ils avaient été briffés par le même manager. Et partout, j’entendais “rien ne va plus” ils ont été minables“s’ils passent le premier tour, ce sera un miracle”. C’est pour ca que j’ai arrêté de regarder les émissions à la télé, sauf une, celle de la six. Ils étaient comme moi, ils y croyaient.

Tout le monde avait déjà pris fait et cause pour le Brésil, l’Argentine, l’Italie… Une équipe de foot ce n’est qu’un groupe de personnes performants un jour, contreperformants le lendemain.

Puis le premier tour est passé, les bleus étaient qualifiés. Les banderoles ont commencé à prendre l’air aux fenêtres, les écharpes fleurissaient sur les pare-brises des voitures… Tout à coup, on me reconnait dans la rue, on me sourit, on me tape sur l’épaule. Quel renversement de situation tout de même ! Il aura fallu que je batte le portugal pour qu’enfin on me voit !

Et je ne vous raconte même pas l’estrade sur laquelle on m’a porté lorsque j’ai battu le Brésil ! Il y a quelques semaines, on m’enterrait manches et col, et là, on me voyait déjà avec une seconde étoile sur la poitrine… Pourquoi précipiter les choses ? Et me voilà en finale ! les squadra azzura avaient eux, une revanche à prendre, celle de l’Euro ! Nous nous sommes serrés les maillots, la suite vous la connaissez !

JPG - 9.7 ko

Revenons-en au match d’aujourd’hui. Vengeance d’une vengeance d’une vengeance ? A ce rythme là, chaque match l’est. Là, je voulais juste montrer ce que ces deux mois avaient fait. Mentalement, je suis en forme, en grande forme… dans le cœur, j’ai la seconde étoile. Je n’ai rien à prouver. Mais ce soir, je veux commencer une nouvelle histoire, celle de l’Euro. Et pendant ce match de soi-disant “pas de revanche”, je me suis retrouvé à terre, on m’a déformé, on m’a déchiré, par trois fois on m’a embrassé. Mon fidèle ami le drapeau a souvent dansé dans tous les sens : bleu blanc rouge, rouge blanc bleu. Je ne voyais plus que ca. Et ce soir, je suis rentré chez moi, épuisé mais heureux. oui j’ai gagné, mais j’ai joué. Et mes porteurs ont montrés qu’ils étaient là. Bientot va commencer une nouvelle étape, suremement parsemée de larmes et de pleurs ! mais c’est le sport, il faut un gagnant et un perdant… et comme disait Pierre de Coubertin : l’essentiel est de participer.

ah ! j’oubliais ! exceptionnellement, aujourd’hui, je suis maillotdesbleus, supporter de l’équipe de France de Foot. Mais en général, je supporte l’équipe de France de tout.. un maillot bleu parmi tant d’autres…

En attendant, une autre mission m’attend : préparer mes armes pour le prochain match. Allez hop ! à la douche… lessive et soupeline.

signé : maillotdesbleus

 

Répondre à cet article
Articles de cette rubrique
  1. Je m’en fiche, j’ai l’autographe de Christine Arron
    28 août 2006

  2. Le Journal de Moi
    3 septembre 2006

  3. Moi, maillotdesbleus, supporter de l’équipe de France de Football
    6 septembre 2006

  4. La fin du monde est arrivée
    11 septembre 2006

  5. que se passerait-il si on gagnait 10 milliards de dollars ?
    18 septembre 2006

  6. L’ado-sitting
    9 octobre 2006

  7. A quoi je sers ?
    15 novembre 2006

  8. Si j’étais président de la république
    24 mars 2007

  9. Depuis que je suis devenue noire
    26 mars 2007

  10. Miss la Ferté-sous-Jouarre 2007
    2 avril 2007

  11. Pas rano mais presque
    29 avril 2007

  12. Quand se pose la question de l’anonymat
    19 mai 2007

  13. Le bonheur finit toujours par arriver
    7 juin 2007

  14. Vive le sport !
    30 juin 2007

  15. Le Meeting Gaz de France au Stade
    10 juillet 2007

  16. Franc sait
    31 août 2007

  17. Le résultat est indéniable !
    28 septembre 2007

  18. Gobida gobidu pen pen dibidu gob gobidabidu
    22 octobre 2007

  19. Pique la baleine
    30 octobre 2007

  20. La grande illusion
    8 novembre 2007

  21. Déjà mal mariée, déjà
    6 décembre 2007

  22. Embryonic journey
    11 décembre 2007

  23. L’art de trouver une logique à l’histoire
    13 décembre 2007

  24. Qu’y a t’il après
    1er janvier 2008

  25. Anti-spam : le piège pour robots spammeurs
    11 janvier 2008

  26. les non-fumeurs sont tolérés
    14 janvier 2008

  27. Le journal de moi : des archives révélées
    19 février 2008

  28. La musique adoucit les moeurs
    8 mars 2008

  29. Le coeur a ses raisons
    27 avril 2008

  30. Ever Thine, Ever Mine, Ever Ours !
    6 juin 2008

  31. Miss la Ferté-sous-Jouarre 2008
    30 juillet 2008

  32. Spécialement dédicacé à …
    12 avril 2009

  33. Le poids du passé, le choc du secret
    15 août 2009